Contexte

Dans le cadre d’un processus de métropolisation, les territoires non métropolitains (villes petites et moyennes, espaces intermédiaires, etc.) sont souvent confrontés à un phénomène de déclin économique et démographique (vieillissement de la population, exode des plus jeunes et des forces productives).

Dans cette perspective les quartiers politique de la ville qui concentrent une part importante des difficultés sociales et économiques des territoires nécessitent une attention spécifique des acteurs de la ville.

Cependant dans un contexte de déclin territorial, comment favoriser le développement économique des quartiers présentant les plus grandes difficultés ?

Appréhender le développement économique dans des territoires non métropolitains nécessite de renouveler les approches et les pratiques économiques. Envisager le renouvellement de l’attractivité des territoires passe également par la valorisation des aménités et des capacités à agir des acteurs locaux.

Dans cette logique, différentes approches permettent de renouveler les pratiques, de favoriser le lien entre les acteurs (économiques, institutionnels, habitants, associations, etc.) et de développer des projets au sein des territoires.

L’entreprenariat est un souhait pour une personne sur quatre dans les quartiers prioritaires. Sont observables parmi les caractéristiques spécifiques de ces créateurs d’activités, la sur-représentation des femmes et des précaires. Les enjeux relatifs à l’accompagnement des porteurs de projets sont importants et doivent être appréhendés de manière à prendre en compte la singularité de ces territoires.

L’économique sociale et solidaire (ESS) est centrée sur l’intérêt général, l’organisation démocratique et éthique des systèmes de productions. La valorisation des ressources et des initiatives des territoires est une force et un atout pour le développement des quartiers prioritaires. S’inscrivant dans une logique de développement local durable elle permet la production de richesses par et pour le territoire (circuit-court, garage solidaire, etc.). L’approche est reconnue par les acteurs et des tiers-lieux existent, cependant une démarche davantage tournée vers le reste du territoire reste encore à développer.

Ces approches valorisent pour partie, la collaboration entre les habitants et permettent d’envisager le développement économique sous une forme moins concurrentielle. En ce sens les territoires (villes et EPCI) peuvent développer des stratégies de collaboration et envisager de nouvelles pratiques de développement économique.

Inscrire les territoires en politique de la ville dans ces démarches permet de créer des passerelles entre le droit commun et le droit spécifique.

Objectifs de la journée

  • Donner à voir des expériences (de proximité, dispositifs et initiatives)
  • Contribuer à un état des lieux et un diagnostic du développement économique urbain dans des territoires non métropolitains
  • Contribuer à définir une ou des approches du développement économique urbain dans des territoires non métropolitains - Comment des approches économiques différentes peuvent contribuer aux DEU des quartiers prioritaires et plus largement au territoire dans son ensemble ?
    • Schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires (SRADEET) et Schéma régional de développement économique, d’innovation et d’internationalisation (SRDEII)
    • Économie sociale et solidaire
    • Entreprenariat

Intervenants

Nous avons convié des acteurs porteurs d'expériences sur la thématique pour venir témoigner.

  • Christophe DEMAZIERES Économiste, professeur en aménagement et urbanisme à Tours. Ses recherches portent sur la planification stratégique spatialisée, et sur les effets économiques de l’enseignement supérieur.
  • Conseil Régional de Bourgogne Franche-Comté
  • Caisse des dépôts et Consignations
  • CRESS (Chambre régional de l’économie sociale et solidaire)
  • ADIE Association pour le droit à l’initiative économique, financement des créateurs d’entreprises via des microcrédits et accompagnement des porteurs de projets.
  • Isabelle CHENEVEZ Ex-Directrice de Labo Cités, en qualité de consultante, a développé « InClusif », société de conseil et d’accompagnement en projets de développement et innovation territoriale.
  • Accorderie Cosne sur Loire Système économique alternatif reposant sur l’échange de services et de coopération.

Programme prévisionnel

  • 9h : Accueil - café
  • Introduction
    • Ambitions et perspectives pour le nouveau cycle DEU
    • Objectifs de la journée
  • Le développement économique urbain dans des territoires non métropolitains
    • Approche globale (temps d’expertise)
    • Échanges avec le public
  • Table ronde, études régionales – photo BFC
    • CRBFC « SRADEET » : présentation de la démarche et des objectifs du SRADEET
    • CRESS « étude régionale de l’ESS dans les quartiers politique de la ville »
    • ADIE : Étude « entrepreneurs des quartiers »
  • 12h30 – 13h30 : Pause déjeuner
  • Temps de travail collectif
    • Trois projets relevant de l’économie collaborative, de l’économie sociale et solidaire et de l’entreprenariat dans les quartiers prioritaires seront présentés
    • Porteurs de projets potentiels en région et hors région :
      • Accorderie de Cosne-sur-Loire : système économique alternatif reposant sur l’échange de services et de coopération. Située au sein du quartier prioritaire de Saint Laurent.
      • 2 autres intervenants à définir
  • Restitution et échanges
  • Conclusion et mise en perspectives à trois voix
    • Caisse des Dépôts et Consignations
    • Conseil Régional de Bourgogne Franche-Comté
    • Trajectoire Ressources

Inscription

Cliquez pour ouvrir le formulaire d'inscription

Infos pratiques

Lieu : Chalon-sur-Saône
Maison des associations, espace Jean Zay, 4 rue Jules Ferry

Plan d'accès :

Plus d'infos : david.locci@ressources-ville.org